Notre éthique

 

Nous souhaitons apporter à nos chevaux, quelque soit leur âge, un mode de vie le plus proche possible de leurs besoins naturels :

  • Vie en patûre, en groupe

  • Respect de leur budget temps

  • Alimentation basée en priorité sur l'herbe et le foin (les apports supplémentaires sont des céréales produit par l'exploitation)

  • Respect du lien mère-poulain et du développement de ce dernier..

 

Nous favorisons l'émergence d'une relation positive à l'homme, faite d'observation, d'écoute et de coopération.

Pour cela :

Les premiers apprentissages sont réalisés par les autres chevaux (d'où l'importance d'une vie en groupe)

Nous favorisons le renforcement positif, et évitons au maximum les notions de putition et de confort/inconfort..

Chacun va à son rythme

 

 

Parrallèlement j'ai entrepris des études pour accompagner les personnes vulnérables : fac de psychologie et école d'éducateur spécialisé...

Je souhaitai apporter un petit "plus" à toutes les personnes en difficultés grâce au cheval...

Cela m'a permis de faire le stage qui a bouleversé ma vie, en Lorraine à Equit'aide. Là j'ai tout ré-appris sur le cheval, sur ses besoins, ses modes de communication, sur la façon d'interagir avec lui. Là, j'ai découvert que ma jument n'était pas "particulière", mais été juste Cheval, qu'elle avait échappé aux divers apprentissages du milieu équestre... J'ai donc trouvé mon chemin vers le mieux être du cheval et le mieux être de la personne... J'ai entrepris ma formation d'équicienne, que j'ai complété par le DU d'éthologie du cheval de Rennes.

 

 

Qui suis-je ?

 

Très jeune j'étais fascinée par les chevaux. J'ai eu la chance d' acquérir les bases de l'équitation classique en club, mais cela ne me convenais pas. Je n'avais pas l'impression d'apprendre à interagir avec le cheval, mais plutôt à apprendre à sauter des barres, faire des figures...où été le cheval dans tout ça ?

Mes parents m'ont donc offert une jument. Je pensais ainsi continuer à apprendre en club et le mettre en pratique avec ma jument.... conclusion, j'ai arrêté de monter en club !! Plus je côtoyait ma jument (et sa copine ponette) chez moi, en pâture ; moins j'adhérai à ce qui nous était appris en club. Sans parler du côté pédagogie qui me semblait souvent très rude....

J'ai donc appris à intéragir avec mes chevaux que je pensais si particuliers puisqu'ils ne supportaient d'être tenue court sous la tête, que je devais marcher à leur épaule et qu'ils marchaient avec moi en suivant le mouvement de mes épaules...

Quelques années plus tard, j'ai repris contact avec le milieu équestre au travers d'un travail d'été qui dura 10 années... 10 étés de rêve au milieu des poneys aui vivaient 10 mois de l'année à l'état naturel dans les barthes et 2 mois avec les enfants accueillis à la ferme. Ce temps me permis de voir une autre façon de partager les connaissances, d'amener à l'enfant l'envie de vivre avec les chevaux.

© 2016.  Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now